La « tante Marcelle » et ses deux fils Roger et Paul François

Il me semble évident de dédier un billet à la « tante Marcelle » et à ces deux fils Roger et François‑Paul Didier, l’un et l’autre déportés à Mauthausen, victimes de la barbarie nazie…

Marcelle Grandidier (sœur de mon grand-père paternel) est née à La Salle (88) le 10 octobre 1896. Elle est décédée le 19 mars 1971 à Saint‑Dié‑des‑Vosges.

Elle s’est mariée à Émile Didier à Etival, où elle travaillera toute sa vie à la bien connue papeterie de Clairefontaine.

Ils auront deux fils : Roger Didier , né le 27 janvier 1923 et Paul‑François Didier, né le 28 février 1925.

Essayons de rappeler sommairement la chronologie de la guerre dans la région en 1944 :

Le 14 juillet 1944, une trentaine de jeunes gens projettent de faire sauter un pont de chemin de fer entre Étival et Saint‑Dié : ils seront arrêtés et déportés à Dachau.

 Du 2 au 24 août, c’est l’opération « Plainestal », les allemands procèdent à 87 arrestations dans la vallée du Rabodeau.

 Les 12 et 13 août, ont lieu le parachutage de S.A.S Anglais et de Jedburghs (officiers français, britanniques et américains, parachutés de nuit en zones occupées avec mission de rallier les maquis existants, de les armer, de les instruire et les encadrer au combat.

   Le 1er septembre, nouveau parachutage S.A.S près de Baccarat et arrivée de Kommandos de Gestapo à Raon‑l’étape, Baccarat, Saint‑Dié, Fraize et Gérardmer.

   Le 2 septembre, c’est la dispersion du maquis de Fouchifol près d’Entre‑Deux‑Eaux.

   Le 4 septembre, c’est l’attaque du maquis de Viombois  (nous y reviendrons plus après).

  Le 7 septembre c’est au tour du maquis du Haut‑Jacques d’être attaqué.

  Entre le 16 et le 18 septembre, c’est le redéploiement des Kommandos de la Gestapo, Le Kommando Wenger opère sur Étival et ses environs.

 Entre 17 et 19 octobre, s’opèrent les arrestations des cadres forestiers et des maquisards du secteur d’ Étival, suivies de déportations : 34 à Étival, 9 à La Bourgonce et Saint‑Rémy, 16 à La Salle.

  Le 3 novembre 1944, les américains libèrent Saint-Rémy, La Salle et Nompatelize.

 

Pour lire la suite cliquer ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *