De l’orthographe des noms de famille

Jean‑François « dit l’aîné »Grandidier épouse Marie‑Anne Grandidier sa petite cousine, le 29 avril 1789. Il a alors 52 ans et Marie‑Anne a 26 ans.

Cependant ce n’est pas de « l’originalité » de ce mariage dont je veux vous entretenir aujourd’hui (Il fera certainement l’objet d’un billet de blog ultérieurement), mais de l’orthographe des noms de famille qui, encore en cette fin de XVIIIsiècle, n’est pas encore tout à fait fixée.

Nous en avons la preuve dans l’acte de mariage mais aussi dans les signatures que nous regarderons avec attention car elles nous réservent aussi des surprises

Dans l’acte de mariage nous trouvons deux écritures pour le nom de famille des époux : Grandidier et Granddidier.

Pour lire la suite cliquer ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *