S comme Sapeur Pompier

Les Sapeurs-Pompiers ne pouvaient pas être oubliés dans ce challenge AZ

C’est d’abord mon grand-père Paul Grandidier qui, vers 1920 quittant la ferme familiale de La Salle dans les Vosges, s’engage chez les

Sapeurs-Pompiers de Paris.

Il fera une brillante carrière. Engagé pour trois ans, il renouvellera son engagement pendant les douze années suivantes.

Il fera l’objet, très vite, de plusieurs récompenses honorifiques et citations à l’ordre du régiment :

– le 1er août 1921 : feu d’usine électrique à Asnières

– le 31 mars 1923 : feu de fabrique de meubles à Paris

– le14 septembre 1929 : feu de moulin à vapeur à la manutention militaire rue de Tokyo

– le10 octobre 1929 : feu dans un magasin d’accessoire automobile à Villejuif

Le 10 octobre 1931, il recevra la Médaille d’Honneur en Bronze pour sa belle conduite au cours d’un feu d’appartement, 51 rue de la Tour le 16 février 1931.

 

C’est mon père Jean, qui du 15 décembre 1943 au 9 octobre 1944 servit à Reims chez les sapeurs-pompiers. et remplit son devoir

avec dévouement, notamment lors des bombardements de mai et juin 1944, ce qui lui a valu les remerciements de la Ville de Reims.

               

C’est aussi mon cousin germain Gérard, qui dans les années 1980, devint, en sa qualité de vétérinaire, lieutenant‑colonel des pompiers des Ardennes.

Philippe son frère sera pendant de longues années pompier volontaire à Reims et Romain (fils de Philippe) poursuivra la « tradition familiale » en Haute-Marne…

Je n’oublierai pas, « dans une certaine mesure », les jeunes pompiers de la Phalange enfantine des Sapeurs‑Pompiers que nous furent, mon frère jumeau Jean-Claude et moi-même ,entre 1957 et 1962.

Fifres et tambours défilaient lors de nombreuses manifestations à Reims comme en déplacement. Notamment sur la photo suivante, en 1958, lors de la finale de la coupe de France de football au Stade olympique Yves‑du‑Manoir de Colombes, remportée par le Stade de Reims.

Pour info, je suis le premier à droite au deuxième rang

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *