La terrifiante maternité nazie de l’Oise

Je viens de regarder à nouveau la généalogie de ma grand-mère paternelle : Germaine Gaudet (5 octobre 1902‑29 juillet 1996)

Avec la famille Gaudet nous arrivons dans l’Oise, d’abord à Saint-Vaast-les-Malo, puis à Creil. Il faut se rappeler que les employés d’état‑Civil avaient souvent au xixe siècle et aux siècles précédents des notions très rudimentaires en orthographe. Ils n’avaient pas non plus la rigueur de nos employés actuels et se fiaient à la seule prononciation. Ainsi la graphie du nom Gaudet est souvent variable : selon les documents, nous trouvons des Godet, Geaudet, Gaudée et Gaudet.

 

 

 

 

 

 

La famille Gaudet vers 1913 (de gauche à droite : Lucien, Reine l’aînée, assise Marie la mère. Eugène-Virgile le père puis la cadette ma grand-mère Germaine et Adrienne)

 

 

À la mairie de Creil (60), une mention en marge d’un acte de mariage du 23 décembre 1867, précise que la seule orthographe valable est Gaudet.

Le plus ancien Gaudet (André de son prénom) que j’ai retrouvé n’est pas né à Saint-Vaast-les-Malo, mais il y a épousé Marie Biet, (fille de Vincent Biet et Michèle Renault). Ils eurent quatre enfants tous nés à Saint-Vaast-les-Malo.

Pourtant, ce n’est pas d’une personne de la famille que je souhaite partager avec vous, mais d’un évènement historique que j’ai découvert lors de mes recherches. Évènement dont je n’avais jamais entendu parler, caché ou volontairement oublié : en1944, existait la terrifiante maternité nazie de l’Oise

lire la suite en clignant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *